musique | cursus

Le Conservatoire royal de Liège propose des études supérieures de type long, de niveau universitaire.

Depuis le début de l'année académique 2014-2015, le "Décret définissant le paysage de l'enseignement supérieur et l'organisation académique des études" (dit Décret "Paysage") remplace progressivement le "Décret favorisant l'intégration de l'enseignement supérieur à l'espace européen de l'enseignement supérieur (dit Décret "Bologne") de 2004.

Pour le domaine "Musique", les études sont théoriquement organisées en 5 années réparties sur deux cycles:
- Premier cycle de trois années conduisant au grade académique de Bachelier de transition. Ce premier cycle comporte 180 crédits (ECTS).
- Deuxième cycle de deux années conduisant au grade académique de Master en Musique. Le Master en Musique comporte 120 crédits (ECTS).

Sur l'ensemble du Master, une option est consacrée à une finalités suivantes:

 

Finalité didactique

La finalité didactique est un module d'activités de 30 crédits d'un programme d'études de Master en 120 crédits qui s'adresse aux étudiants particulièrement intéressés par la pédagogie et l'enseignement. En terme de temps de travail, cela correspond à environ un quart de l'investissement total consacré au master. Les 90 autres crédits du programme (ou "tronc commun") constituent donc toujours la base de formation principale du Master.
Cette filière donne accès à un diplôme permettant d'enseigner en Académie et dans l'enseignement secondaire général.

 

Finalité spécialisée

Une finalité spécialisée est un module d'activités de 30 crédits d'un programme d'études de Master en 120 crédits qui vise à donner à l'étudiant des compétences artistiques et/ou professionnelles particulières ou complémentaires, menant à un grade académique distinct. En terme de temps de travail, cela correspond à environ un quart de l'investissement total consacré au Master. Les 90 autres crédits du programme (ou "tronc commun") constituent donc toujours à la base de formation principale du Master.

 Plus d'information sur les finalités sur la page suivante

Bac professionnalisant en formation musicale
Depuis la rentrée académique 2014-2015, le Conservatoire royal de Liège proposera une formation de type court en formation musicale.

[En savoir plus]

Investissement des étudiants au niveau du temps de travail

Les études supérieures artistiques nécessitent de la part des étudiants un investissement en temps de travail conséquent. Cet investissement se traduit dans nos programmes d'études en termes de crédits, issus du système européen (ECTS : European Credits Transfer System).

En Fédération Wallonie- Bruxelles, il a été convenu qu'1 crédit correspond à environ 30 heures de travail de la part de l'étudiant. Ainsi, une année académique d'études, correspondant à un programme de 60 crédits, équivaut à un investissement de temps de travail moyen d'environ 1.800 heures, soit 45 heures par semaine si l'on répartit ces heures sur les semaines hors congés scolaires.

A chaque activité d'apprentissage correspond un certain nombre de crédits, traduisant une moyenne de temps de travail attendu, comprenant non seulement la présence au cours, activités ou évaluations mais également le travail personnel. A titre d'exemple, une activité d'apprentissage de 4 crédits demande de la part de l'étudiant un temps de travail global moyen de 120 heures. Ce temps de travail doit être suffisant pour qu'un étudiant moyen puisse acquérir les compétences minimales attendues en fin d'activité.

On parle de valorisation des crédits lorsque l'évaluation de l'unité d'enseignement mène à un cote égale ou supérieure à 10/20 ; en termes plus simples, valoriser les crédits d'une unité d'enseignement, c'est réussir le cours.

Dans l'objectif d'un acquis de compétences artistiques de plus haut niveau, nous encourageons nos étudiants à s'investir au-delà de ces valeurs moyennes dans les matières où ils veulent démontrer des acquis d'excellence.