Jean-Marie RENS

Analyse approfondie (conférencier)

Jean-Marie RENS fait ses études au Conservatoire Bruxelles où il obtient entre autres un premier prix d’harmonie et de fugue dans la classe de Jean-Claude Baertsoen et Marcel Quinet. C’est avec ce dernier qu’il travaille la composition et l’orchestration. Il se perfectionne ensuite aux stages “Acanthes” à Avignon avec Messiaen, Boulez et Takemitsu.  Plusieurs de ses oeuvres ont été commandées et créées par des solistes et des ensembles tels que Musique Nouvelle, l’orchestre de la RTBF, l’Orchestre philharmonique de Liège, Georges Deppe, Philippe Raskin, Pascale Simon, Voices of Europe, l’Orchestre national de Belgique, le Chœur mondial des jeunes, le NEC (nouvel ensemble contemporain – Suisse), Oxalis, Het Collectief, …, et primées : prix Agniez au Conservatoire Royal de Musique de Bruxelles, prix SABAM pour l’année européenne de la musique en 1985, prix Muizel Huis Koncerten, …

En 2012 il reçoit la commande du morceau imposé au CIAD – Concours international André Dumortier (piano). Deux cd monographiques de ses œuvres ont été produit par Cyprès : « Vibrations » Enki Productions – CYP4619 (2003) et «Traces» Enki productions – CYP4638 (2011). Le cd Traces lui vaudra du reste d’être le lauréat des «octaves de la musique» 2012 – catégorie musique contemporaine. Il est aujourd’hui directeur de l’académie de Saint-Gilles et professeur d’analyse approfondie au Conservatoire royal de Liège. Il enseigne également l’analyse et l’écriture au CeFeDem de Paris et est Maître de conférences à l’Université de Liège.

Il a donné de nombreuses conférences et publié plusieurs articles et plus particulièrement pour la Société Belge d’analyse musicale dont il a été, de nombreuses années, le vice-président. Plusieurs articles importants ont également été publiés dans des ouvrages divers et entre autres aux éditions Mardaga. Il publie également en 2004 un livre consacré à l’analyse musicale « Comprendre les œuvres tonales par l’analyse » aux éditions Delatour-France, un outil didactique pour la théorie musicale élémentaire « Solfède » aux éditions Avogadro (2005) et Messagesquisse de Pierre Boulez – lorsque matériau, temps et forme s’harmonisent pour l’académie Royale de Belgique (l’académie en poche, 2012). Stravinsky, Bartok, Boulez et Ligeti sont quelques uns des compositeurs qui ont marqué son travail. Il doit aux deux premiers Maîtres une volonté d’organisation de la forme de manière très rigoureuse. A Boulez il doit plus particulièrement le travail sur la manipulation des hauteurs et des durées dans « l’esprit » du sérialisme. Ligeti quant à lui a été déterminant dans le domaine de sa réflexion sur la perception du temps dans le discours musical.

www.jean-marie-rens.be