Natacha KOWALSKI

Art lyrique – Assistante

Originaire de Bruxelles, Natacha Kowalski découvre le monde lyrique en intégrant le cadre de la Maîtrise de l’Opéra Royal de Wallonie. Elle débute ses études de chant avec Annie Frantz, et obtient en 2003 un premier prix du Conservatoire de Bruxelles dans la classe de Marcel Vanaud. Elle poursuivra sa formation auprès de grands maîtres tels que Mady Mesplé, Sheri Greenwald, Christa Ludwig et Daniel Ottevaere. Natacha Kowalski est lauréate du Concours International de Chant de Verviers 2003, prix de la « Vocation belge » et prix de l’Opéra Royal de Wallonie ce qui l’amène à se produire en récital à Marseille, Bruxelles, Paris et Berlin et à être très vite fidélisée par l’Opéra Royal de Wallonie où elle débute sa carrière avec le Waldvogel dans Siegfried de Wagner, Karolka dans Jenufa de Janacek ou encore Max dans When the wild things are de Knussen.

Entre 2006 et 2010 elle participe au spectacle Un Monde de la Lune autour de l’opéra de Haydn dans le rôle de Flaminia au Théâtre Toursky à Marseille et au Théâtre de Tarascon. On peut également l’entendre dans le rôle de la Fée dans Cendrillon de Massenet avec la compagnie Opera Zuid en Hollande, puis dans celui de Clorinda pour la Cenerentola de Rossini ainsi que les rôles de Pastourelle/Chouette/ Chauve souris dans l’Enfant et les Sortilèges de Ravel à l’Opéra National de Lorraine – Nancy.
Elle fait également ses débuts à Monaco dans le rôle de Macha dans La Dame de Pique de Tchaikovski et est Papagena dans Die Zauberflöte de Mozart à l’opéra de Bordeaux. En avril 2010, elle crée le rôle de Florestine dans l’Amour Coupable de Th. Pécou à l’opéra de Rouen (Création Mondiale). Depuis, on a pu la voir au P.B.A de Charleroi et à l’O.R.W dans les rôles de Maria dans La Mélodie du Bonheur / The Sound of Music, Cosette dans les Misérables, Sylvabelle dans L’Auberge du Cheval Blanc de Benatsky, le Jeune Tell dans  Guillaume Tell  de Grétry à l’Opéra Royal de Wallonie,  l’Enfant et les Sortilèges  au Théâtre de Caen, Hänsel dans Hänsel und Gretel , Camélia dans  Fleur de Peau de Line Adam (Création Mondiale), Maguelonne dans Cendrillon de Pauline Viardot, Cupidon dans Orphée aux enfers de Offenbach, Isaure dans Jérusalem de Verdi, Orangine dans #Folon de N.Campogrande (création mondiale), Geneviève dans Geneviève de Brabant de Satie au Teatro Pasqualino (Palermo).

Natacha Kowalski ne quitte jamais la scène longtemps car lorsqu’elle n’y chante pas, elle l’arpente en tant que comédienne ou metteur en scène dans différents projets (Die Zauberflöte, Le Songe d’une Nuit d’été, La Vie Parisienne, The Lion King Musical, Le Nozze di Figaro…). Elle met un point d’honneur à entretenir et perfectionner son jeu d’actrice afin d’offrir des personnages riches. Notamment les très remarqués rôle-titre de Médée du belge Albert Budo avec la compagnie du Théâtre le Moderne ; Triobadours, La grande et la petite Pandore… Elle travaille alors avec des compagnies comme l’Infini Théâtre, les Arts à Cirer, le Théâtre Toone.