Actualités du domaine musique

CONCERT – Génération classique
Partenariat avec Les Festivals de Wallonie

Le projet Génération classique fait étape à Liège pour sélectionner les meilleurs ensembles de musique de chambre du Conservatoire royal de Liège. Découvrez avant tout le monde quels seront les talents de la scène musicale classique de demain !

Avec Fangxi BAO & Zhuojun CHEN, Zora & Nora NOVOTNA, Ngoc Phung BAO & Kristina KEBET, Duo Naos (Célestine WACQUEZ & Hans MATHIEU), The Unkissed (Audrey BOMMIER, Simon DE MARNEFFE, Amandine FLANDRE, Xavier FOUCHER, Guillaume MACHIELS, Romain NJOH)

►  Dimanche 26 septembre à 13h15 à la Boverie

►Gratuit dans la limite des places disponibles – Réservations indispensables via ce lien

CONFÉRENCE – Présentation du SAMPO
Association Musinfo

Les instruments de musique sont en perpétuelle évolution. Les inventions au cours du temps ont apporté des élargissements sonores pour pratiquement tous les instruments acoustiques, et avec l’arrivée de traitements électroniques et numériques, les possibilités sonores se sont enrichies de façon spectaculaire. L’instrument augmenté est un concept relativement nouveau pour désigner l’élargissement des sonorités d’un instrument acoustique par l’ajout d’éléments électroniques externes. Pour développer ces pratiques chez les musiciens, l‘association Musinfo propose de mettre en œuvre l’instrument augmenté à l’aide du Sampo adaptable pour la plupart des instruments acoustiques. Ce dispositif sera mis à disposition des étudiant.e.s et enseignant.e.s du Conservatoire royal de Liège durant toute l’année 2021-2022.

►  Jeudi 14 octobre de 10h30 à 12h30 au Conservatoire royal de Liège

► Ouvert à tous les enseignant.e.s et étudiant.e.s

CONCERT – « LATINOS » – Album release
Ensemble de cordes pincées du Conservatoire royal de Liège

Créé en 2017 au sein du domaine musique du Conservatoire royal de Liège sous l’impulsion de son directeur Stéphane De May et dirigé par Adrien Brogna, cet ensemble est composé d’étudiants du département de cordes pincées (guitare, harpe, mandoline) ainsi que d’une contrebasse. En 2018, ces jeunes talents se sont produits devant Sa Majesté la Reine Mathilde au Conservatoire royal de Liège et ont ensuite été invités en 2019 au Palais Royal à l’occasion de la remise du prix Reine Mathilde.

Le programme de cet album parcourt la musique d’Astor Piazzolla et cella d’Heitor Villa-Lobos en passant par Ginastera et d’autres œuvres originales pour ensemble de cordes pincées ainsi que de précieux arrangements réalisés par Vincent Beer-Demander.

Les 21 musiciens de cette formation nous emmènent en Argentine, au Brésil, à Cuba et au Venezuela… L’alchimie des timbres et la recherche d’unicité sont au cœur de ce périple aux couleurs authentiques et aux variations envoûtantes.

Avec le soutien de Service Culture de la Province de Liège, du Conservatoire royal de Liège et de l’UPE (Union des Professeurs et Elèves et Anciens Elèves du Conservatoire royal de Liège).

►  Jeudi 28 octobre à 20h30 à L’An vert

►  10 € / 7 € (demandeurs d’emploi) / 5 € (étudiants) – Selon la limite des places disponibles, les réservations sont vivement souhaitées : reservations@lanvert.be

CONFÉRENCE – HENRY FOURÈS
Dans le cadre du festival Ars musica

Né à Coursan (Aude), Henry Fourès, après des études d’histoire de l’art, se forme à la musique au CNSM de Paris (harmonie, contrepoint, fugue, analyse et composition) puis à l’Université de Berlin (musicologie médiévale) et à l’Académie de Vienne (piano). Stagiaire au Groupe de Recherches Musicales de 1975 à 1977, professeur responsable des musiques improvisées au Conservatoire de Pantin de 1977 à 1980, il enseigne ensuite la musicologie médiévale de 1980 à 1982 à l’Université de Toulouse le Mirail. En 1982, il est nommé Inspecteur principal de la musique au ministère français de la Culture, au sein duquel il initie en 1988 le nouveau département de la Création et des Musiques d’aujourd’hui, dont il assure la direction technique jusqu’en 1990. Directeur artistique du studio de création La Muse en Circuit, il travaille ensuite régulièrement en Allemagne, où il est invité auprès de divers ensembles symphoniques et de radios. L’éclectisme de la production de cet interprète compositeur que l’on pu dire « assis sur la barrière séparant le jazz du contemporain et se moquant bien des barrières » l’a amené à collaborer avec des créateurs d’esthétiques et d’horizons très divers : musiciens, acteurs, chorégraphes, plasticiens, réalisateurs – ou encore, pour sa pièces Correspondances, créée en 2014 à Donaueschingen, avec le jongleur Jérôme Thomas. Henry Fourès a également réalisé des films pour la télévision, et signé de nombreuses créations radiophoniques en France et en Allemagne. Il a écrit des œuvres symphoniques, de musique de chambre, des pièces électroniques, mixtes, des œuvres vocales, mais aussi conçu des installations interactives et d’importantes manifestations événementielles. De 2000 à 2009, Henry Fourès a dirigé le CNSM de Lyon.

►  Lundi 15 novembre de 10h à 12h au Conservatoire royal de Liège

► Ouvert à tous les enseignant.e.s et étudiant.e.s

CONCERT – Dressur – Mauricio KAGEL
Département percussions du Conservatoire royal de Liège

Mauricio Kagel est un compositeur, chef d’orchestre et metteur en scène germano-argentin qui s’est principalement illustré dans la seconde moitié du XXème siècle dans le théâtre instrumental.

La pièce Dressur (1977) combine l’élément visuel avec l’auditif, le théâtral avec le musical. En utilisant plus de 50 instruments et non-instruments, le trio de percussionnistes du Conservatoire royal de Liège proposera aux spectateurs une expérience tant visuelle que sonore. 

« Au 19ème siècle, les gens appréciaient encore la musique avec leurs yeux, avec tous leurs sens, ce n’est qu’avec la domination croissante de la reproduction mécanique de la musique, à travers la diffusion et les disques, que cela a été réduit à la dimension purement acoustique. Ce que je veux, c’est ramener le public à un plaisir de la musique avec tous les sens. C’est pourquoi ma musique est une protestation directe et exagérée contre la reproduction mécanique de la musique. » Maurizio KAGEL

►  Jeudi 18 novembre à 20h30 à L’An vert

►  Entrée libre selon la limite des places disponibles, les réservations sont vivement souhaitées via reservations@lanvert.be